La fabrication

Comment est née l’idée ?

Benjamin, qui produit et distille des plantes aromatiques en Agriculture Biologique depuis 2015, a toujours travaillé autour de l’idée que la qualité des plantes au moment de leur distillation était primordiale pour obtenir une huile essentielle et un hydrolat exceptionnel

→ Très vite, il a cherché à valoriser l’hydrolat.

Le premier projet est né en 2016 avec la création de la marque la Tisane concentrée, qui deviendra la Tisane du futur en 2021. Le concept ? Diluer des hydrolats avec de l’eau pour créer une tisane d’un nouveau genre. Il s’est inspiré de cette première création pour créer la marque DIZ et ses boissons originales et innovantes à base d’hydrolat de plantes aromatiques.

De l’hydrolat ? qu’est ce que c’est ?

Le processus de distillation repose sur un principe simple : on se sert de la vapeur d’eau pour extraire les huiles essentielles contenues dans les plantes aromatiques. Cette vapeur d’eau devient de l’hydrolat une fois qu’elle a traversé les plantes et que l’huile essentielle s’est séparée de l’eau (elle est souvent plus légère) lors du refroidissement. Cet hydrolat de plante est très rarement valorisé pour de nombreuses raisons : les plantes sont de mauvaise qualité (fermentées, oxydées, mal séchées …), la distillation est bâclée (haute température, haute pression, temps de distillation trop court …). Mais c’est surtout un produit composé majoritairement d’eau, et donc sensible à la contamination par les bactéries et les champignons.

→ À Vanadal, nous avons travaillé sur un cahier des charges qui nous permet d’obtenir des hydrolats qui ont des qualités olfactives et gustatives incroyables, et qui se conservent mieux, sans rien y ajouter.

En quoi est-ce innovant ? 

L’utilisation de l’hydrolat dans les boissons n’est pas courante. Peu de marques en proposent, et c’est généralement associé à des fruits. Le projet DIZ en est à ses balbutiements. Mais l’association d’hydrolats de plantes, en Agriculture Biologique, gazéifiée, et reposant sur des valeurs de productions respectueuses de la nature et du travail des agriculteurs est plutôt nouvelle.

Le processus de fabrication de notre boisson, qui sera bientôt réalisé dans notre propre site de production, sera unique en son genre…

Et les ingrédients ?

Comme le dit notre slogan, De l’eau, des plantes, c’est tout.

Si nos recettes sont tenues secrètes, nous travaillons avec des matières premières simples et naturelles : des hydrolats de plantes, de l’eau micro-filtrée à laquelle nous ajoutons du CO2 pour rendre nos boissons pétillantes. Nos procédés de fabrication et nos recettes nous permettent de proposer des boissons glucides, et donc sans calorie

Et l'embouteillage ?

Diz aujourd’hui, fait appel à un prestataire très sérieux et reconnu, les Jardins de l’Orbrie dans les 2 Sèvres. C’est vrai, c’est pas tout près du Quercy. Mais c’est le partenaire le plus proche que nous ayons trouvé, qui est équipé d’une ligne de production moderne et complète. Ils travaillent avec une rigueur indispensable à la qualité à laquelle nous aspirons.

Et les plantes ?

→ D’où viennent-elles ?

Notre volonté, c’est de travailler exclusivement avec des producteurs en agriculture biologique de notre terroir : Le Quercy. Les plantes viennent donc majoritairement du Lot, du Tarn et Garonne, de l’Aveyron ou du Tarn. Nous pouvons exceptionnellement faire appel à des collègues producteurs, de notre réseau, en France quoi qu’il arrive, lorsque nous manquons de stock.

→ Comment sont-elles cultivées, récoltées ou distillées ?

Nos producteurs font parti du groupement Menta coop, qui est labellisé Bio Équitable en France, une mention très ambitieuse et rigoureuse qui impose des pratiques culturales, humaines et économiques les plus respectueuses possibles

Chaque producteur travaille à sa propre échelle. Qu’ils possèdent plusieurs hectares ou quelques ares, ils s’évertuent à proposer des plantes d’une qualité rare.

La distillation est tout autant minutieuse : vapeur douce, distillation longue. Les arômes obtenus sont le résultat d’un travail de fourmi.

Et les étiquettes ?

Nous avons fait appel à plusieurs imprimeries locales, et c’est Printshot à Toulouse qui a réussi à nous convaincre. Ils ont des valeurs proches des nôtres, un réel savoir-faire et une réactivité incroyable. Il était évident pour nous de travailler avec un prestataire qui puisse aussi bien réaliser les étiquettes de nos bouteilles, que nos supports de communication et tous les autres produits imprimés nécessaires au développement de l’entreprise.

Les boissons sont-elles pasteurisées ? 

Nous avons fait le choix de sécuriser la DLUO (date limite d’utilisation optimale) en pasteurisant nos boissons. La température de pasteurisation est la plus basse possible afin de maintenir un bon équilibre entre la préservation des qualités gustatives et l’élimination des germes qui pourraient être présents malgré les soins apportés à la mise en bouteille.